Interview de Camille, Championne Nationale

Camille, tu as remporté une médaille d'or dans la catégorie "Nationale 18ans et +" aux championnats nationaux UFOLEP au mois de janvier dernier à Toulouse. Qu'as-tu ressenti quand tu as appris que tu avais gagné et que tu es montée sur le podium pour recevoir ta médaille d'or ?

Tout d'abord, vu le niveau des gymnastes en compétition, je ne m'y attendais pas du tout. Ma joie était donc d'autant plus grande. Puis, je me suis juste dis que, en effet, le travail paye bien un jour, et que je n'avais pas persévéré pour rien. Surtout que j'étais censée arrêter cette année, donc je suis vraiment heureuse de la chance que j'ai ! Bien sur, c'est beaucoup grâce à Elodie que j'ai eu ce résultat, car elle nous pousse à toujours mieux faire, ce qui nous permet de réussir.

Comment s'est déroulée ta journée ?

Camille et Marine avec les jeunes gymnastes du RAC GR

Après une courte nuit et donc un un réveil difficile le samedi matin avec Marine, nous nous sommes rendu au gymnase à pied et en métro. Autant dire que le stress a eu le temps de s'installer ! Après les deux passages, il y a eu un gros soulagement, mais l'attente des résultats était vraiment interminable ! De ce fait, cette journée a été remplie d'émotions de toutes sortes.

Raconte-nous comment s'est passé ton WE avec les autres gymnastes et les supporters du club qui ont fait le déplacement à Toulouse ?

En raison d'un examen qui débutait tôt le lundi matin, je n'ai pas pu rester tout le weekend malheureusement, et, j'ai du rentrer le samedi soir directement après le palmarès. En plus, mon avion devait décoller avant le palmarès. Heureusement que le billet a pu être changé ! En revanche, pour ces championnats de France, comme pour tous les autres déplacements, l'ambiance entre les gymnastes, petites et grandes, et les accompagnateurs a été excellente. Chacune se sent toujours très soutenue, grâce à cet esprit de club.

Depuis quand pratiques-tu la GR ? As-tu d'autres activités ?

Je pratique la GR depuis un peu plus de 15 ans, toujours au RAC GR. Ce sport a toujours pris beaucoup de temps, surtout quand on commence à monter de niveau. Ce qui ne laisse pas beaucoup de place à d'autres activités. De plus, avec les études, ce n'est pas toujours facile de tout concilier. Depuis une année, je consacre beaucoup de temps à développer l'entreprise que j'ai créée dans le domaine de l'événementiel où nous proposons des spectacles, l'organisation d'anniversaire... (Instant'animé)   Malgré tout, j'espère vraiment continuer la GR encore plusieurs années.

Que penses-tu du club ? Qu'aimes-tu et qu'aimerais-tu voir améliorer ?

On a beaucoup de chance, car le RAC GR a su évoluer en même temps que la GR. De plus, nous avons l'avantage de pouvoir travailler avec du matériel de qualité (engin, salle...). C'est agréable de s'entraîner dans ce club, car l'ambiance que ce soit entre les gymnastes ou avec les entraîneurs est bonne.
Pour les suggestions d'amélioration, je reviens sur la suppression depuis plusieurs années des cours de gymnastique de 30min par semaine. C'est vraiment dommage, car ce temps nous permettait de progresser et d'apprendre toujours de nouveaux éléments que nous pouvions mettre dans nos enchaînements, ce qui apportait un petit truc en plus. 

Quelles sont maintenant tes ambitions ?

À l'heure actuelle, j'ai la tête prise par mon examen qui a lieu en septembre. Mon ambition la plus proche est donc d'être diplômée. J'espère aussi faire un bon résultat en duo avec Marine lors des championnats par équipe qui arrivent à grands pas malgré le peu d'entraiments qu'il nous reste. Pour l'an prochain, j'espère, pourquoi pas, réitérer mon résultat de cette année, même si cet objectif va être dure à atteindre. Plus tard, j'aimerais vraiment pouvoir donner des cours de GR, pour toujours garder une place dans cet univers.

Quels conseils donnerais-tu aux plus jeunes gymnastes du club ?

Si je devais vraiment donner des conseils, ce qui n'est pas évident, je dirais que pour arriver à ses fins, dans n'importe quel domaine, il faut savoir se donner les moyens. Même si on n'y arrive pas la première ou la deuxième fois, en persévérant on est toujours récompensé un jour ou l'autre.

Merci Camille et bonne chance pour les championnats et surtout ton examen !